Fleurs du silence

1 Poésie définitif FleursduSilence copie

Henry Fagne, 1968

Publicités

Une réflexion sur “Fleurs du silence

  1. Voici un très beau poème lu dans ce recueil ; encore plus beau quand on l’a entendu dire par l’auteur (c’était dans l’émission Poésie sur parole sur France Culture il y a pas mal d’années, mais j’ai encore sa voix dans l’oreille). Vous pouvez le retrouver dans son Anthologie personnelle. Bonne lecture ! Hervé.

    Je deviens beau

    Si le vent passe au-dessus des hivers
    dans un envol de palombes grises
    où sont tes yeux chantant comme la mer
    mes yeux te disent
    quand tu es là je deviens beau

    Si le vent creuse aux midis des étés
    un lourd silence au cœur des pierres grises
    où sont tes yeux fermés comme la terre
    mes yeux te disent
    quand tu es là je deviens beau.

    Si le vent passe et si l’air est amer
    du parfum de la pluie parmi les cendres grises
    où sont tes yeux dansant comme la mort
    mes yeux te disent
    quand tu es là je deviens beau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s